Le non au traité constitutionnel

Ca y est, le résultat est tombé, NON au traité constitutionnel … en soit, c’est un choix comme un autre même si ce n’est pas forcement le mien, mais ce petit mot d’humeur vient surtout suite aux discours médiocres venant de nos politiques, malheureusement quels qu’ils soient
Le français auraient donc voté contre la politique de Chirac ! Quelle honte ! La question que posait ce vote etait une question sur l’avenir, savoir ce que nous allions faire de cette Europe que nous construisons depuis des décenies. Comment-est il possible que la réponse portent sur la politique passée des trois dernières années. Les français sont il trop idiots pour répondre à une question aussi simple que celle posée ? ou la question était elle si compliquée qu’ils ont préféré répondre à une autre ?
Pour ma part, je pense que la faute revient à nos politiques du non qui ont mené une campagne mélangeant politique interne et démagogie, loin de l’idéologie Européenne ; une campagne en contre sans la moindre proposition objective pour l’Europe de demain.
Aujourd’hui, nous avons choisi le non et donc … rien ne change ! nous restons sur l’Europe d’hier, celle qu’ont décrié les camps du non ! bravo, c’est sans doute ça une victoire !
Une constitution Européenne et un compromis entre tous les pays de l’Europe et non une question de politique intérieure. La constitution parfaite pour les français ne peut exister, alors jouer en contre est facile.

Maintenant le débat ne porte plus sur l’Europe et les solutions possibles mais uniquement sur la politique intérieure et les appels à démission ! depuis quand une question de politique extérieure dont le gouvernement doit elle entraîner une alternance ? Le même triste débat a eu lieu aux régionnales ! Si nous voulons faire avancer notre sociétée et conserver la démocratie il va être impératif que les électeurs répondent aux questions qu’on leur pose et uniquement à celle-ci. Pour que ca fonctionne, nos politiques et nos journalistes doivent impérativement cesser les analyses post-scrutin basées uniquement sur l’analyse statistique du pour ou contre la politique gouvernementale qui a l’effet d’un lourd parasite sur les référendums.
Mais tout ceci sera bien vite oublié et nous seront vite figé dans l’immobilisme…

This entry was posted in My life. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.