Configuration de Compiz Fusion sur Suse 10.3 avec Radeo HD 2600 Pro

Je n’ai jamais pu installé compiz fusion, faute à  une des rares cartes video non supportée par les drivers propriétaires Nvidia. Cette nouvelle carte est une occasion de m’y mettre, ne serait-ce que pour voir.
Compiz-fusion avec la suse 10.3, c’est une histoire de click. Cette version est en effet complète : du répository ATI aux composent Compiz, bery, xgl… tout est là  et presque installé en standard. J’ai donc commencé par installé les drivers fglrx en rencontrant un petit soucis car le module installé par suse ne portait pas la meme référence que le noyau que j’avais moi même recompilé. Qu’à  celà  ne tienne, une modprobe -f fglrx.ko règle le problème. Cette situation ne sera cependant que temporaire car du coup le module refuse de se charger automatiquement.
J’ai donc installé les drivers fournis sur le site d’ATI (je pense que ce sont les même en fait, en ce moment) et recompilé le module (il est possible que cette manip puisse se faire avec le packet de Suse, mais je n’ai pas testé avant). Attention, pour recompiler le module il faudra faire pas mal de ménage et à  la main.

La présence du module est importante : lorsque le serveur X fglrx est installé sans que le DRI soit chargé, les fenetres deviennent extrèmement lente, non sans me rappeler la fluidité d’un 486 sous windows 95 (ceux qui étaient nés me comprendront)… Instant de nostalgie passé, cette situation n’est pas tenable ! Bon bref, dans une telle situation, vérifiez la présence du module fglrx (lsmod | grep fglrx). S’il n’est pas présent c’est normal.

Vous pouvez aussi diagnostiquer le bon fonctionnement des parties 3D par les commandes suivantes:

root@epia> fglrxinfo
display: :0.0 screen: 0
OpenGL vendor string: ATI Technologies Inc.
OpenGL renderer string: ATI Radeon HD 2600 Pro
OpenGL version string: 2.1.7170 Release

Glxgear doit donner un nombre de frame conséquent (notez que autour de 300 FPS c’est deja pas mal et que quand tout va mal, il y en a plutôt 40
root@epia> glxgears
24874 frames in 5.0 seconds = 4974.736 FPS

fgl_glxgears doit aussi donner un bon nombre de frames par seconde
root@epia>fgl_glxgears
Pour ma part les résultats sont de l’ordre de 100 FPS.

Pour l’étape suivante, à  savoir faire fonctionner Compiz-fusion, il faut que le glx soit activé et fonctionne bien ; il sera possible de vérifier quelques points préalable avec les commandes suivantes:
root@epia> glxinfo | grep “direct rendering” qui doit retourner une ligne avec “direct rendering: Yes”

Tout cela vérifié, vous devriez être à  même d’activer le mode sgl et de lancer Compiz-Fusion … Si cela fonctionne chez vous c’est que vous êtes plus chanceux que moi …. L’activation se fait de la façon suivante : lancez en tant que root la commande suivante : gnome-xgl-switch –enable-xgl puis rebootez le PC. Une fois redémarré Compiz devrait pouvoir se lancer.

Pour ma part, une fois xgl activé j’ai de très nombreux soucis de raffraicissement, en fait je dirait même que plus rien ne se raffraichi, bref, c’est totalement inutilisable. Je n’ai trouvé aucune information sur ce problème pour l’instant sur Internet, donc si vous avez des pistes, laissez moi quelques commentaires, je suis preneur.

Quelques liens qui m’ont bien aidés:

This entry was posted in Silent Computing. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.