Hadopi et les pirates

Avec Hadopi II, le mot Pirate est à l’honneur en ce moment, derrière ce mot et la façon dont il est utilisé on lui entend la connotation la plus péjorative possible, celui qui pille et détruit. Les propos de la SACEM à ce sujet sont particulièrement éloquents :

 

« Alors qu’année après année, mois après mois, leurs revenus fondent sur le marché phonographique sans que les services en ligne ne compensent ces pertes, du fait tout particulièrement de la piraterie, ils appellent solennellement la Représentation nationale à prendre ses responsabilités pour répondre à cette exigence de justice. »

 

Le mot PIRATE est dans toutes les bouches sur les chaînes télévisées … mais qui est ce pirate ? Selon le dictionnaireje trouve ceci :

“Un pirate est un individu qui pratique de manière répétée le vol avec violence, le pillage et le crime en milieu extérieur”

Pour ma part dans le monde Internet, je connais trois sortes de personnes téléchargeant illégalement, que je vais vous décrire :

 

* Celui qui fait de l’argent avec le téléchargement, il télécharge des oeuvres, les grave puis les revend; à vrai dire cette espèce est plutôt rare (depuis que les graveurs sont monnaie courante) ou ne concerne que des domaines particuliers comme les jeux sur console, qui bien que plus touchés que l’audiovisuel, ne sont pas dans le giron de la lois. Bref, on parle là, pour le coup, de 5 gus dans un garage. Je classe celui-ci dans le pirate malhonnete à tendance mafieuse même si en général il ne s’agit que ados boutonneux en mal d’argent de poche.

 

* Celui qui collectionne : le gars un peu bete qui mesure son importance sociale au nombre de mp3/divx qu’il a sur son disque dur ; éléments qu’il ne visionera jamais et qu’il n’aurait par ailleurs jamais acheté. Je classe cette catégorie plus nombreuse dans le royaume de la bétise humaine auquel la lois n’apporte rien mais où le manque d’éducation est flagrant. Son seul danger et qu’il facilite les échanges de la dernière catégorie en leur proposant des archives importantes et souvent de qualité.

 

* Enfin, monsieur tout le monde, celui qui se contente de télécharger une dizaine de CD à l’année pour son usage personnel, un titre lui a plu à la radio, il lui est plus simple de le télécharger que de l’acheter alors il le fait. Il achetera d’autres CD surement d’auteur qu’il connait mieux en faisant ses courses samedi chez Auchan … Il se sert sur emule comme il y a quelques années il confiait une K7 vierge à un ami pour lui copier un disque. Lui, il est la masse, il represente 90% de la population et il est la cause de la baisse des ventes, mais il est aussi la raison du succes de chaque artiste et aussi le premier acheteur d’élément audiovisuels. Celui que l’on appele PIRATE, c’est lui, tout le monde,  les français dans leur immense majorité.

 

Je pense que les Français demandent un minimum de respect et que me lance la pierre le Français, qu’il travaille à la SACEM ou qu’il soit élu politique ou juge, qui n’aura de sa vie jamais copié une K7 audio ou video, un CD, echangé un mp3 avec un ami ou dupliqué une VHS.

 

Je ferai un parallele avec les excès de vitesse et les pirates de la route, il y en a trois catégories:

* Ceux qui font usage de la vitesse pour perdre la police alors qu’ils transportent de la drogue par exemple

* Ceux qui roulent vite, au dela de la vitesse de façon récurente, par pur plaisir sans se soucier du risque qu’ils font prendre aux autres

* Monsieur tout le monde qui depasse la limite de 5km/h voir 20km/h de temps à autre

 

Hadopi veut instaurer le radar automatique de l’Internet, dans tout ce qu’il y a de plus inégalitaire et idiot où le couillon de passage se fera avoir alors que les deux premières catégories sauront éviter l’obstacle. A la difference près que pour cet exces de 5km/h, Hapodi enlève au chauffeur, à sa femme et ses enfants, à la fois leur voiture mais aussi leurs vélos et leurs abonnements de bus durant 1 année. Est-ce cette société que nous souhaitons ; est-ce ces personnes les affreux pirates tant décrié ces jours ci ?

 

Le mot PIRATE est à mon sens une maniere d’orienter l’opinion publique, bon nombre se diront que si l’on parle de PIRATE, alors on ne parle pas d’eux ce qui est absolument faux. C’est bien de nous tous que l’on parle ainsi ! La lois est faite pour nous tous sans elle ne sera d’aucune utilité. Sera-t-il possible un jour d’avoir sur un média de masse l’intervention d’une personne expliquant HADOPI dans ces termes, à savoir ce dont il s’agit exactement et quelles en sont ses conséquences pour notre société plutot que des discours idéologiques ?

 

This entry was posted in My life. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.