Essai Netbook Dell Mini 12

Le netbook Dell Mini 12 est un ordinateur léger, surtout en poids, il s’agit d’une machine a base de processeur Atom Z520 qui est 1 processeur bi core cadencé à 1.3GHz. La configuration inclue 1 Go de Ram et un disque dur de 80Gb. L’intérêt de cette machine par rapport à un eeepc est qu’elle intègre un écran 12″ de résolution 1280×800 de bonne facture. Son usage peut donc couvrir selon d’un ordinateur portable classique dans les usage de bureautique/Internet classique avec un poids de seulement 1Kg (et quelques) et une autonomie de 2 à 3 heures.

Bien que la machine soit vendue avec une distribution Ubuntu, je vais commencer par la remplacer par une version OpenSuse 11.1 (vous me connaissez… je suis fan) – en fait, certain add-on dont j’ai besoin pour mon travail son mieux adaptés à Suse. J’en profiterai pour faire un petit test de cette nouvelle version.
L’installation de l’Opensuse s’est bien passé si ce n’est que la machine n’ayant aucune autre entrée que des ports USB (et reseau) il faudra pour une installation utiliser un DVD externe ou une clef usb bootable avec l’iso de la distribution. Même si à première vue tout semble fonctionner une fois l’installation terminée, c’est en réalité là que les problèmes commencent:
* La carte wifi pour commencer, il s’agit d’un chip Brandcom 4312 non supporté en standard. Après quelques essai infructueux, la solution est finalement d’ajouter le Repository PackMan et de chercher le driver broadcom qui est packagé. Une fois le reboot passé et le choix du noyau debug au demarrage, le wifi peut être configuré.
* La carte vidéo pose elle aussi problème : le chip intel GMA500 n’est pas reconnu et la résolution sera bloquée en 1024×768 situation très dommage, rapport a l’intérêt que l’écran représente sur cette machine. J’ai essayé de nombreuses pistes qui se sont toutes avérées des échecs. Il doit cependant y avoir une solution puisque le Linux Ubuntu installé par défaut fonctionne ; j’ai cependant lu que certain drivers pouvaient marcher mais avec des versions de noyau plus anciennes. En bref .. on oublie.

Pour ce qui est de l’opensuse 11.1, je lui trouve un gros inconvéniant : pourquoi avoir remplacé Yast2 qui permetait assez simplement d’accéder à tous les outils de configuration pour le remplacer par une liste d’applications indépendentes beaucoup moins pratique !! Pour le reste, ca fonctionne bien.

This entry was posted in Technologies. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.