Test de performance du Zotac mini PC, ZBox ID41

Comme promis, voici les résultats du test comparatif de mon Zotac mini PC (ZBOX ID41) à base de D525, comme d’habitude, c’est lmbench3 qui me permet de faire les tests, ceux-ci étant mono-threadés, il faut prendre en considération que la machine offre un double coeur à 4 threads.

En premier lieu voici les élément de noyau et mémoire cache.

  * p4..... | kernel / freq / tlb page / cache line | 2.6.18 / 1700MHz / 55 / 128o
  * athlon | kernel / freq / tlb page / cache line | 2.6.18 / 1513Mhz / 32 / 64o
  * epia... | kernel / freq / tlb page / cache line | 2.6.22 / 1781Mhz / 64 / 64o
  * atom   | kernel / freq / tlb page / cache line | 2.6.27 / 1600MHz / 16 / 128o
  * zotac. | kernel / freq / tlb page / cache line | 2.6.31 / 1785MHz /  / ?

Process, temps en microsecondes (le plus petit est le mieux) :

  * athlon | null call / null IO / open-close / slct TCP / fork / exec prog / sh prog | 0,3 / 0,47 / 4,67 / 35,5 / 205 / 1398 / 8236
  * epia... | null call / null IO / open-close / slct TCP / fork / exec prog / sh prog | 0,1 / 0,31 / 2,42 / 13.0 / 256 / 1173 / 7213
  * atom...| null call / null IO / open-close / slct TCP / fork / exec prog / sh prog | 0,2 / 0,42 / 6,58 / 6,53 / 329 / 1951 / 7232
  * zotac..| null call / null IO / open-close / slct TCP / fork / exec prog / sh prog | 0,2 / 0,46 / 8,13 / 9,02 / 382 / 435 / 6494

Le D525 est assez proche de ce qu’offre l’atom, malgres une fréquence plus élevée, le gain sur l’exécution de programme peut s’expliqué par l’usage d’un noyau plus récent voir de l’usage d’un SSD comme support, ce qui n’etait pas le cas dans les tests précédents.

Calculs entiers (en nano secondes – le plus petit est le meilleur) :

  * p4..... | calculs bits / addition / mult/ div / modulo | 0,30 / 0,01 / 8,37 / 43,9 / 37,1
  * athlon | calculs bits / addition / mult/ div / modulo | 0,69 / 0,02 / 2,83 / 28,9 / 28,2
  * epia... | calculs bits / addition / mult/ div / modulo | 0,56 / 0,02 / 0,61 / 29.0 / 30,1
  * atom...| calculs bits / addition / mult/ div / modulo | 0,63 / 0,41 / 0,31 / 39.5 / 38,8
  * zotac..| calculs bits / addition / mult/ div / modulo | 0,57 / 0,01 / 0,33 / 35.4 / 35,4

Résultat de calculs entiers assez satisfaisant, l’atom péchait fortement sur les additions et le D525 s’aligne grosso modo sur le meilleur et au delà.

Calculs flottant -float- ( en ns – le plus petit est le meilleur) :

  * p4..... | calculs addition / mult/ div / bogo | 2,9 / 4,2 / 25,5 / 25,4
  * athlon | calculs addition / mult/ div / bogo | 2,7 / 2,9 / 16,3 / 15,8
  * epia... | calculs addition / mult/ div / bogo | 3,9 / 4,2 / 40,8 / 51,4
  * atom...| calculs addition / mult/ div / bogo | 3,0 / 2,4 / 20,6 / 27,8
  * zotac..| calculs addition / mult/ div / bogo | 2.8 / 2,2 / 18,4 / 24,9

Une performance assez proche de celle de l’atom qui doit être en rapport avec l’augmentation de fréquence.

Calculs flottant -double- ( en ns – le plus petit est le meilleur) :

  * p4..... | calculs addition / mult/ div / bogo | 2,90 / 4,20 / 25,5 / 25,4
  * athlon | calculs addition / mult/ div / bogo | 2.72 / 2.74 / 47,5 / 15,6
  * epia... | calculs addition / mult/ div / bogo | 3,90 / 4,47 / 40,8 / 51,4
  * atom...| calculs addition / mult/ div / bogo | 3,0 / 3,11 / 38,8 / 46,6
  * zotac..| calculs addition / mult/ div / bogo | 2.8 / 2.81 / 34.7 / 41.7

De la même façon les résultats se valent et s’expliquent par la seule augmentation de la fréquence d’horloge

Latence des communications ( en microseconde – le plus petit est le mieux) :

  * athlon | context switch / AF UNIX / UDP / RPC-UDP / TCP / RCP-TCP / TCP-CON | 2,18 / 11,6 / 18,0 / 35,1 / 59,0 / 43,2 / 89
  * epia... | context switch / AF UNIX / UDP / RPC-UDP / TCP / RCP-TCP / TCP-CON | 0,90 / 8,55 / 10,7 / 16,5 / 13,2 / 20,1 / 48
  * atom...| context switch / AF UNIX / UDP / RPC-UDP / TCP / RCP-TCP / TCP-CON | 5,30 / 19,2 / 39 / 54,8 / 59,6 / 20,1 / 125
  * zotac..| context switch / AF UNIX / UDP / RPC-UDP / TCP / RCP-TCP / TCP-CON | 4,94 / 26,3 / 45 /  / 69,6 /  / 175

Résultats assez decevant mais assez similaire à l’atom, le changement de noyau peut avoir qui plus est l’impact négatif ici visible.

Débit avec la mémoire ( en MB/s – le plus grand est le mieux) :

  * athlon | Mmap reread / bcopy libc / bcopy manuel / mem read / mem write | 554   / 240  / 278  / 617   / 385
  * epia... | Mmap reread / bcopy libc / bcopy manuel / mem read / mem write | 601   / 408  / 406  / 565   / 980
  * atom...| Mmap reread / bcopy libc / bcopy manuel / mem read / mem write | - /  /  990 / 3098 / 1142
  * zotac..| Mmap reread / bcopy libc / bcopy manuel / mem read / mem write | 4154 / 1252 / 1268 / 3484 / 1533

C’est toujours une très bonne nouvelle que de constater une amélioration des transfert mémoire, principal goulot d’étranglement de nos systèmes, le gain est de l’ordre de 15%-20% ce qui sera très appréciable.

Latence mémoire ( en ns – le plus petit est le mieux ) :

  * p4..... | cache L1 / cache L2 / Main memory / random | 1.21 / 29.2 / 151 / 284
  * athlon | cache L1 / cache L2 / Main memory / random | 2.04 / 13.8 / 174 / 422
  * epia... | cache L1 / cache L2 / Main memory / random | 3.36 / 16.2 / 080 / 320
  * atom...| cache L1 / cache L2 / Main memory / random | 1.89 / 10.2 / 035 / 288
  * zotac..| cache L1 / cache L2 / Main memory / random | 1.71 / 09.1 / 025 / 177

Un cache légèrement plus rapide, sans doute lié à la vitesse d’horloge, et un accès à la mémoire lui aussi plus rapide lié à des barrettes mémoire de fréquence plus élevées sans doute.

Le résultat du test est pour moi assez surprenant car si il ne donne pas un gros avantage au D525 par rapport à l’atom et ne traduit donc pas mon expérience utilisateur. Je trouve en effet le système plus fluide est réactif que sur l’atom et ceci doit surtout venir de l’ajout d’un coeur supplémentaire qui n’est pas ici mesuré. Je constate par ailleurs que d’un point de vue architecture, ce processeur est finalement assez similaire à celui de mon atom précédent. Et au final, il est très intéressant de regarder l’évolution depuis le P4 ou l’athlon qui ont légèrement moins de 10 ans et qui met en évidence les énormes progrès en terme d’accès à la mémoire.

This entry was posted in Silent Computing. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.