Configuration MRTG, création de mesures

MRTG, le célèbre outil de monitoring réseau peut être utilisé pour suivre n’importe quel indicateur système pour peu qu’on lui fournisse les bonnes données… voici un exemple avec un monitoring de la mémoire utilisée :

Tout d’abord pour trouver la mémoire totale et la mémoire utilisée, il nous faut écrire un petit script basé sur la commande free -m. Ce script extrait la mémoire totale et la mémoire utilisée, soit la mémoire totale – mémoire libre – mémoire cache :

#!/bin/bash
MemTotal=`free -m | head -2 | tail -1 | tr -s ” ” | cut -d ” ” -f 2`
MemUse=`free -m | head -3 | tail -1 | tr -s ” ” | cut -d “:” -f 2 | cut -d ” ” -f 2`
echo $MemUse
echo $MemTotal
echo “0 day(s)”

Il se termine par l’affichage des deux valeurs sur la sortie standard suivi d’un temps d’uptime de 0 jour par défaut. Ce format de sortie est celui attendu par MRTG.
La première ligne indique la valeur à utiliser pour la ligne de graphique bleue ; la seconde est utilisée pour tracée l’air de graphique verte.

Pour terminer, il faut paramétrer MRTG et donc modifier mrtg.conf en ajoutant une entrée comme suit :

Target[linux_mem]: `../bin/memory`
Title[linux_mem]: MEMORY LOAD
PageTop[linux_mem]: Memory LOAD Mo
WithPeak[linux_mem]: dwmy
Unscaled[linux_mem]: ymwd
ShortLegend[linux_mem]: Mo
MaxBytes[linux_mem]: 1024
YLegend[linux_mem]: Stat Memoire
LegendI[linux_mem]: Memoire utilisee:
LegendO[linux_mem]: Memoire totale:
Legend1[linux_mem]: Memoire utilises en Ko
Legend2[linux_mem]: Memoire total en Ko
Legend3[linux_mem]: Pic de mémoire utilisée
Legend4[linux_mem]: Pic de mémoire totale
Options[linux_mem]: growright, integer, nopercent, gauge

La première ligne contient le chemin absolue vers la commande à lancer pour obtenir les données du graphique.

This entry was posted in Systems. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.