Dell L400 et configuration ACPI

Autant sur une machine de bureau, l’acpi on vit bien sans, autant sur un portable on frole de danger si ca ne marche pas correctement ; à mettre en rapport avec mes remarques sur la suse 10 et 10.1 qui m’on values quelques arrets pour surchauffe ! Une solution qui semble bien fonctionner : couper l’acpi au démarrage (acpi=off) lors du prompt de sorte à laisser le bios se débrouiller…

Pour faire plus propre, il est toutefois possible de “débugger son acpi” : en fait, dans les distro classiques, on va avoir une configuration acpi générique : elle fontionne bien dans beaucoup de cas, mais pas toujours (un portable standard ca existe ?). Il est alors possible de mettre à jour l’acpi pour qu’il supporte correctement la machine… En voici la recette, appliquée sur mon L400.

  • Se procurer le fichier DSDT adapté au portable. (Tout est dans ce fichier de description de l’acpi !). Pour se faire, il faut télécharger le fichier sur cette adresse en précisant le constructeur et la marque.
  • Il faut ensuite compiler se fichier à l’aide de l’utilitaire fournit par Intel ici en choisissant la version source unix. Il faudra d’abord compiler le compilateur (nécessite bison et flex) en lançant make dans le répertoire compiler. Il faudra ensuite compiler la DSDT précedemment télécharger avec la commande suivante :
    iasl -tc dsdt.asl ce qui devrait générer un fichier de type dsdt.hex qui n’est d’autre en fait qu’un fichier de type “.h”
  • L’etape suivante consiste à recompiler son noyau pour ce celà soit pris en compte. Tout d’abord preparrons un noyau : make clean ; make mprpoper; make cloneconfig puis lancer la configuration via X make xconfig
  • La configuration de la nouvelle DSDT est, sur les noyaux 2.6.13 plus simple que ce qui est décrit sur les HOWTO classiques : dans la rubrique Power management options/acpi/ il faut cocher Include Custom DSDT puis double clicker sur Custom DSDT Table file to include et entrez le chemin complet jusqu’au fichier .hex.
  • Il reste à compiler le noyau :make
  • Enfin, il faut recopier le noyau ainsi obtenu dans le répertoire /boot. le noyau se trouve dans le répertoire /usr/src/linux/arch/i386/boot sous le nom de bzImage, il sera compié dans /boot sous le nom de vmlinuz-xxxx-version-xxx-acpi par exemple (voir le format de celui existant) et il faudra alors mettre à jour le lien symbolique de vmlinuz.
  • Pour terminer… on reboote
This entry was posted in Hardware, Systems. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.