Raport de Monsieur FNAC sur le partage de musique

Je dois avouer, que cette façon de voir ne me semble pas mal, elle est en tout cas plus proche de ce qu’il y avait par le passé, à savoir la règle du “piratez tant que vous voulez”, du moment que ça ne se sait pas trop… Un peu d’hypocrisie n’a jamais fait de mal à personne, c’est sûr … Allez ! je ne dis pas cela pour dénigrer le système, l’idée d’être prévenu et fâché comme un enfant puis punis d’une privation d’Internet n’est peut être pas idiote, loin de là, elle est toujours meilleure que de traiter celui qui fait comme tout le monde de criminel en le jetant devant des tribunaux qui ont bien d’autres chats à fouetter.
Outre cette bonne idée, l’application, me semble comme toujours plus hasardeuse, en effet, comment déterminer si l’on pirate ou non ? Pour ma part j’utilise des logiciels de peer to peer pour récupérer des distribution Linux, cette utilisation est légale, mais Wanadoo aura bien du mal à la différencier d’un transfert de mp3… Et admettons qu’ils fassent attention au contenu transféré, il suffira que des réseaux cryptés sortent pour qu’ils deviennent aveugles et que la méthode soit caduque. En effet, la punition n’a de sens que si elle touche le fautif et non l’utilisateur respectueux de la lois.

Mais l’objet de cet article n’est pas exactement d’aborder la mise en pratique d’une n ième proposition en la matière qui n’aura pas plus de résultat que celui d’avoir mis en valeur l’homme qui en est à la source. Je voulais plutôt imaginez ce que serait le monde de demain sans la possibilité d’échanger de la musique par Internet. Soyons honnêtes, la musique s’est échangée en masse bien avant l’Internet et l’échange est à la base de trop de modèles économiques pour qu’il cesse.
Pour ma part, je pars du principe que la musique sera enregistrable tant que nos oreilles pourront l’entendre ! Je veux dire que DRM ou non, pour enregistrer de la musique, il suffit d’une carte son et d’un petit bout de câble reliant l’entrée à la sortie ; ou d’un micro et d’un magnétophone, bref la méthode est si rudimentaire qu’elle est à la portée de tous. De là il restera à la transmettre, Internet est pratique et simple, mais en terme de technologie, il est déjà dépassé par des gadgets que nous possédons tous : les disques dur et clef usb peuvent permettre de transférer 1 To de données en quelques minutes, le temps de monter dans sa voiture et de ce rendre chez un amis … c’est tout de même bien mieux que mes 20Mbits/s non ?!? Et ce n’est rien, dès lors que l’Internet ne serait plus utilisable, apparaîtraient immédiatement des téléphone portable permettant un échange bluetooth de mp3 (ah oui ca existe déjà … lol), mais comme le concept deviendrait vendeur, une semaine après sortirait la public-box : un téléphone wifi avec 100G de mémoire et permettant la mise à disposition publique de mp3 à 200 mètres à la ronde ; une semaine après un concurrents lancerait la share box, où le concept serait qu’en se promenant dans la rue, non seulement on partagerait sa musique avec tous, sur le même principe mais en plus elle téléchargerait automatiquement toutes les musiques trouvées chez les autres piétons… bref, à coté de ces exemple, Internet n’est rien ; la création de réseaux viraux de ce type seraient beaucoup plus grand publique, simple d’accès, et incontrôlable pour des années, car bien-sur, la public box comme la share-box ne seraient que des lecteur mp3 ayant une fonction de synchronisation sans fil…. rien d’illégal quoi ….

Je vois déjà le patron de la fnac vendant tous ces équipements et se frottant les mains les premiers mois, puis rendant sa copie en proposant d’équiper chaque policier d’un sniffer de réseaux sans-fils pour traquer le piétons indiscipliné… Monsieur, si vous continuez à marcher tout en piratant, on vous coupe les jambes !!!!
Bref, peut être qu’il vaudrait mieux réadapter le produit à son marché plutôt que de contraindre le marché à rester inchangé… c’est d’ailleurs ce que l’on appelle la lois du marché non ?

This entry was posted in My life. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.