De Xen à KVM …

Depuis environ 4-5 ans j’utilise Xen pour la consolidation de mes machines perso sur un serveur, précedemment bi-coeurs et maintenant quadri-coeurs. J’ai tout d’abord utilisé Xen pour des fonctionnalité de migration de VM me permettant à l’époque où j’hébergeais à la maison d’avoir une solution de replis sur un serveur habituellement utilisé en DEV en cas de crash de mon serveur de Prod. Puis en passant au Core2Duo, j’ai profité de la virtualisation pour faire de la consolidation et ainsi debrancher 4 machines qui ne font maintenant plus qu’une avec un petit NAS. Puis, récemment, j’ai décidé une mise à jour vers un Core2Quad avant que la technologie ne change trop et me demande un upgrade complet (ce que par ailleurs j’ai tout de même du faire à cause des imcompatibilité carte mère / cpu à 45nm)
Lors de ce changement de hardware, je ne m’attendais vraiment pas à devoir abandonner Xen, c’est pourtant ce qui s’est produit. Installant une OpenSuse 11.3, je me suis retrouvé sur un système totalement instable sous Xen (y compris sans VM monté) crashant dès lors que quelques dizaines ou centaine de Mo ont été transférés sur le réseau. Personne n’ayant pu m’aider suffisamment, même si le support Novell a bien regardé mon problème, j’ai finalement opté pour une solution plus radicale : passer sous hyperviseur qemu-kvm, lui reposant sur le noyan classique que j’ai pu tester comme étant stable sur ma configuration.
La migration s’est faite sans trop de mal, Xen comme KVM travaillent avec un disque logique dans un fichier (enfin je les ait utilisé ainsi) de même format. Je n’ai donc eu à modifier que le noyau pour y ajouter un noyau “default” en plus du noyau Xen et booter ce nouveau système sous qemu. Les outils Yast pour gérer ces VM ont été simple et facile d’usage pour créer un exemple de description de VM au format XML. J’ai ensuite pu retourcher ceux-ci à la main pour reprendre les adresse mac de mes config Xen. Une fois la technique trouvée en ayant migré la première (car les doc sur Internet ne sont pas légion et ne correspondaient pas à ma situation) j’ai pu migré mes VM en 10 minutes chacune.
Depuis 3j l’ensemble de mes VM fonctionnent convenablement. De ce que j’ai pu voir, les options de configuration de Kvm sont un peu plus riche que celle de Xen, toutefois, je cherche encore comment prioriser les VM (peut être simplement avce nice d’ailleurs) et un équivalent de xen top qui, je trouve, était pas mal…
Tout ceci me fait dire que Xen prend du plomb dans l’aile, déjà car il démontre un certain manque de stabilité qu’un module noyau devrait combler (kvm) et par ailleurs parce-que sa mise en oeuvre se trouve plus complexe que celle de kvm (noyau spécifique…) à suivre !

This entry was posted in My life. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.