Utilisation de subversion

Subversion est un outil de gestion de sources ou plus généralement de gestion de configuration. Subversion est le successeur de cvs.
Son utilisation est à première vu similaire à celle de cvs mais avec quelques différences non anodines. Nous allons voir l’installation sur un environnement Opensuse.
Tout d’abord, il faut installer le rpm de subversion. Il faudra ensuite indiquer dans le fichier /etc/sysconfig/svnserve le répertoire où stocker le repository de subversion. C’est dans la variable SVNSERVE_OPTIONS que l’on indiquera le répertoire choisi. On enlèvera aussi l’option -R qui bloque l’accès en écriture
Il faut ensuite créér un utilisateur svn et un groupe svn. Ceci se fera en editant les fichiers passwd et group ou en utilisant les commandes useradd et groupadd

Ces premières étapes passées il faut créer le repository , pour cela, nous allons appeler la commande suivante : svnadmin create –fs-type fsfs repertoire_du_repository
Cette commande va créer un ensemble de répertoires dans repository. Nous allons commencer par editer deux des fichiers du repository:
/conf/svnserv.conf : nous allons dé-commenter les lignes suivantes:
[general]
anon-access = read
auth-access = write
password-db = passwd

Ensuite, nous allons modifier le fichier des mots de passe pour ajouter les utlisateurs nécessaires. ce fichier est conf/passwd:
[users]
# harry = harryssecret
# sally = sallyssecret
utilisateur = mot_de_passe

On vérifiera que l’utilisateur et le groupe propriétaire de tous les fichiers du repository soit bien svn:svn, sans quoi il sera impossible d’ecrire dedans par la suite.

Le serveur svn peut alors être démarré en utilisant le script fournit par suse: /etc/rc.d/svnserve restart

La création d’un projet dans le repository se fera par la commande suivante : svn import path svn://localhost/projet. Normalement, un mot de passe doit être demandé, il s’agit de celui précédemment saisi dans le fichier passwd.

Quelques commentaires :

  • Nous avons créé un repository à la norme fsfs, il s’agit de la façon dont sont stockées les données, ici sous forme de fichiers. Il existe aussi la possibilité d’utiliser un base de donnée berkeley, (option –fs-type bdb) mais d’après la documentation de svn, ce mode de fonctionnement est beaucoup moins avantageux.
  • Le repository peut être accédé de plusieurs façons, la première etant directement via le filesystem local (quand le repository est sur la même machine) ; par file://path/to/repo. Le second est l’utilisation de svnserv par svn://path/to /repo. Le troisieme svn+ssh://serveur/path/to/repo pour utiliser le protocole svn au travers d’un tunnel ssh et la dernière est http (ou https) par http://serveur/repo pour utiliser WebDav
This entry was posted in Programming. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.