Category Archives: Projects

Different projects conducted in my life, non professional projects, just some IT fun stuff made after work.

Installation d’un SLED 11 sur la plateforme Zotak ION ITX / Atom N230

Seconde étape après le montage, l’installation d’une distribution Linux. J’ai choisit une SLED, en possédant une licence mais l’installation d’une OpenSuse devrait revenir au même. L’installation se passe sans soucis particulier et au final l’ensemble du matériel est correctement détecté.

En effet, coté installation et détection ca se passe globalement bien. Seuls points d’accroche la carte graphique qui n’est pas détectée. Il faut installer manuellement de serveur X nvidia et lancer la configuration en manuel. A part celà , audio, réseau, usb… tout est correctement détecté / configuré.

Coté “sensors” par contre ça ne marche pas fort … aucun n’est détecté. J’ai essayer de compiler la dernière version de lm_sensors, malheureusement, la SLED est une distribution un peu trop “windowsienne” et elle ne fournit pas yacc/bison, nécessaire pour compiler lm_sensors. Ceci étant dit, je n’ai pas plus essayé car en l’absence de ventilation, il n’est pas vraiment nécessaire de se soucier de cela. L’idée à  la base était de mettre une sécurité pour les jours d’été ventilant le boitier au besoin. Mais à  l’approche de l’hiver … pas d’urgence.

Autre point positif dans tout ça, la mise en vieille, que ce soit en “suspend to ram” ou que ce soit en “suspend to disk” fonctionne à  merveille. Pratique pour gagner du temps, même si d’un point de vue consommation, la bête demandant 20W éteint, le gain n’est pas vraiment évident avec une économie de seulement 10W entre allumé et éteint.

En fonctionnement, les vidéos sur Youtube sont fluides, l’utilisation est agréable ; on n’est pas sur un foudre de guerre mais une machine tout à  fait honorable, en tout cas plus que la solution via sn … les dB en moins

Posted in Silent Computing | Leave a comment

Test de performance du Zotak ION ITX C (Atom N230 @ 1.6GHz)

Reprenant les tests réalisés avec mon ancienne carte mère VIA, je vous livre les résultats issus de l’ATOM N230 – Zotak ION ITX C (CE). Le programme utilisé est toujours lmbench3.

En premier lieu voici les élément de noyau et mémoire cache.

   * athlon | kernel / freq / tlb page / cache line | 2.6.18 / 1513Mhz / 32 / 64o
   * epia... | kernel / freq / tlb page / cache line | 2.6.22 / 1781Mhz / 64 / 64o
   * atom   | kernel / freq / tlb page / cache line | 2.6.27 / 1600MHz / 16 / 128o
   * p4..... | kernel / freq / tlb page / cache line | 2.6.18 / 1700MHz / 55 / 128o

L’Atom est une solution économique et le cache est plutot minimaliste. C’est dommage puisqu’avant le prix c’est la chauffe qui est intéressante et ce ce point de vue le cache ne change pas grand chose, mais nous verrons si cela impacte les tests suivants. Le processeurs est par contre un 64 bits contrairement à  l’Epia C7 que je souhaite comparer.

Process, temps en microsecondes (le plus petit est le mieux) :

   * athlon | null call / null IO / open-close / slct TCP / fork / exec prog / sh prog | 0,3 / 0,47 / 4,67 / 35,5 / 205 / 1398 / 8236
   * epia... | null call / null IO / open-close / slct TCP / fork / exec prog / sh prog | 0,1 / 0,31 / 2,42 / 13.0 / 256 / 1173 / 7213
   * atom...| null call / null IO / open-close / slct TCP / fork / exec prog / sh prog | 0,2 / 0,42 / 6,58 / 6,53 / 329 / 1951 / 7232

Sur ces tests globalement l’atom est en dessous de l’epia mais au dessus de l’athlon ce qui en fait une machine correcte.

Calculs entiers (en nano secondes – le plus petit est le meilleur) :

   * athlon | calculs bits / addition / mult/ div / modulo | 0,69 / 0,02 / 2,83 / 28,9 / 28,2
   * epia... | calculs bits / addition / mult/ div / modulo | 0,56 / 0,02 / 0,61 / 29.0 / 30,1
   * atom...| calculs bits / addition / mult/ div / modulo | 0,63 / 0,41 / 0,31 / 39.5 / 38,8
   * p4..... | calculs bits / addition / mult/ div / modulo | 0,30 / 0,01 / 8,37 / 43,9 / 37,1

Un résultat très moyen sur le calcul entier, particulièrement sur les addition ; à  se demander s’il n’y a pas eu un soucis lors des tests. Les multiplication sont elles plutôt très bonnes par rapport aux autre machines. A noter que ces calculs n’étant pas 64b il est possible que l’on tombe sur une non optimisation.

Calculs flottant -float- ( en ns – le plus petit est le meilleur) :

   * athlon | calculs addition / mult/ div / bogo | 2,7 / 2,9 / 16,3 / 15,8
   * epia... | calculs addition / mult/ div / bogo | 3,9 / 4,2 / 40,8 / 51,4
   * atom...| calculs addition / mult/ div / bogo | 3,0 / 2,4 / 20,6 / 27,8
   * p4..... | calculs addition / mult/ div / bogo | 2,9 / 4,2 / 25,5 / 25,4

Grosse performance de l’unité de calcul en virgule flottante par rapport aux autres systemes

Calculs flottant -double- ( en ns – le plus petit est le meilleur) :

   * athlon | calculs addition / mult/ div / bogo | 2.72 / 2.74 / 47,5 / 15,6
   * epia... | calculs addition / mult/ div / bogo | 3,90 / 4,47 / 40,8 / 51,4
   * atom...| calculs addition / mult/ div / bogo | 3,0 / 3,11 / 38,8 / 46,6
   * p4..... | calculs addition / mult/ div / bogo | 2,90 / 4,20 / 25,5 / 25,4

Contrairement à  l’epia, l’atom calcule différemment en double et float ; il en résulte des performances similaire dans ce mode de calcul.

Latence des communications ( en microseconde – le plus petit est le mieux) :

   * athlon | context switch / AF UNIX / UDP / RPC-UDP / TCP / RCP-TCP / TCP-CON | 2,18 / 11,6 / 18,0 / 35,1 / 59,0 / 43,2 / 89
   * epia... | context switch / AF UNIX / UDP / RPC-UDP / TCP / RCP-TCP / TCP-CON | 0,90 / 8,55 / 10,7 / 16,5 / 13,2 / 20,1 / 48
   * atom...| context switch / AF UNIX / UDP / RPC-UDP / TCP / RCP-TCP / TCP-CON | 5,30 / 19,2 / 39 / 54,8 / 59,6 / 20,1 / 125

Comme vu dans la première partie du test, l’atom n’est pas très performant pour tout ce qui touche au système. Ce point peut aussi être lié au noyau ; ici non optimisé pour ce cpu.

Débit avec la mémoire ( en MB/s – le plus grand est le mieux) :

   * athlon | Mmap reread / bcopy libc / bcopy manuel / mem read / mem write | 554 / 240 / 278 / 617 / 385
   * epia... | Mmap reread / bcopy libc / bcopy manuel / mem read / mem write | 601 / 408 / 406 / 565 / 980
   * atom...| Mmap reread / bcopy libc / bcopy manuel / mem read / mem write | - / - / 990 / 3098 / 1142

Une bonne nouvelle qui aide à  comprendre pourquoi dans don usage le systeme Atom semble mieux fonctionner que le VIA, les accès mémoire sont beaucoup plus rapides ; les même barettes mémoire sont utilisées c’est donc sans doute l’architecture qui est ici à  l’épreuve.

Latence mémoire ( en ns – le plus petit est le mieux ) :

   * athlon | cache L1 / cache L2 / Main memory / random | 2.04 / 13.8 / 174 / 422
   * epia... | cache L1 / cache L2 / Main memory / random | 3.36 / 16.2 / 080 / 320
   * atom...| cache L1 / cache L2 / Main memory / random | 1.89 / 10.2 / 035 / 288
   * p4..... | cache L1 / cache L2 / Main memory / random | 1.21 / 29.2 / 151 / 284

Un cache plus performant sur l’atom, un acces mémoire lui aussi meilleurs conforte les informations précédentes.

En résumé, l’atom est une machine un peu moins performante que le via C7 en performance de calcul entier et sans doute dans l’exécution de code système. La raison est sans doute liée à  une fréquence de fonctionnement moins élevée (environ 10%) et sans doute une architecture plus light du processeur. L’unité de calcul en virgule flottante tient très bien la route par contre et surtout l’accès mémoire est particulièrement bon. Ce dernier point est fondamental puisque d’un point de vu “utilisateur” cette nouvelle solution est beaucoup plus agréable à  utiliser : vidéo plus fluides par exemple.

Posted in Silent Computing | Tagged , , | Leave a comment

Et le silence fut !

Ca y est, le silence est parmi nous ! enfin son esprit zen envahit mon bureau … quel bonheur d’appuyer sur le bouton power et que rien ne se passe, enfin si, que l’écran, le système démarre mais rien, pas un bruit, pas un parasite, pas même un sifflement, le pied, ce que je cherchai à  obtenir est enfin là  !

Vous l’avez compris, je suis content de ma nouvelle acquisition qui se compose d’une carte mère Zotak ION ITX C (CE). Cette carte est basée sur un processeur ATOM N230 à  1.6GHz, équipée d’un gros radiateur mais sans le moindre ventilateur. La carte est en outre fournie avec une alimentation externe (adaptateur type portable) ce qui permet d’avoir un ensemble peu onéreux. Le stockage de masse est assuré par un adaptateur CF – SATA puisque la carte mère ne propose que 3 Sata comme extensions de ce type. Le tout est monté dans un boitier adapté au mini-itx sur lequel j’ai éliminé alimentation fournie et ventilateur. Le boitier de marque smart teck est très sympa, il laisse la place à  un lecteur DVD 5″1/4 et un disque 3’1/2 ; je dirai bien qu’un emplacement 2″1/2 manque, mais ce serait trop en demander et le lecteur CF/sata ne vibrant pas il est tout à  fait possible de le fixer sur l’emplacement 3’1/2. Le montage aura pris quelques minutes. Le temps ensuite d’installer un système (SLED 11) avant de vous livrer quelques résultats de test de cet ensemble. Je peux d’ores et déjà  vous annoncer un consommation électrique de l’ordre de 30 à  50W selon l’usage ce qui est équivalent à  mon système précédent basé sur un via SN 18000.

Posted in Silent Computing | Tagged , , | Leave a comment

Bilan après 18 mois

Voila maintenant 18 mois que la machine tourne et je conclurai en disant que l’expérience est plutôt décevante ; pas totalement, mais disons que mes attentes ne sont pas atteintes et je vais vous détailler ceci … mais avant tout, sachez que tout n’est pas finit puisque je ne vais pas tarder à  recevoir une carte vraiment silencieuse … à  suivre !

Vous avez sans doute lu au travers de ce blog les difficultés que j’ai pu rencontrer lors de l’installation de la carte via sn 18000 et entre autre vu toutes les manipulations à  faire autour de la compilation du noyau. Mettant cela sur le compte de la jeunesse de la carte par rapport au noyau linux retenu, j’esperai 18 mois plus tard pouvoir reinstaller une nouvelle version de linux sans rencontrer tous ces encombres… il n’en est rien et à  l’heure actuelle, les sensors ne sont pas detectés, la carte compact flash est en bas débit … Bref, tout serait à  refaire. Je note tout de même un bon support du chip graphique, le lecteur graveur sata qui fonctionne et l’usb qui me semble maintenant opérationnel, mais bref, sur le fond ce n’est toujours pas vraiment supporté alors que les workaround sont connus (voir ce site) et que via se prétend supporter de Linux (viaarena) … Voila pour les plaintes coté softs.

Coté Firmware, je note que le nouveau bios permet de fixer la vitesse des ventilateur, ce qui me permet maintenant, sans changer le noyau de baisser cette vitesse à  quelque chose de raisonnable et pas trop bruyant. Mais ca tourne toujours et ca me gene !

Coté Hardware, je suis extrêmement déçu par le fonctionnement à  1.8G ou 700MHz alors que la carte existe en version 1GHz fanless ; 700MHz est clairement insuffisant. Par ailleurs, la performance 1.8Ghz n’est pas folichonne dans l’usage quotidien au regard de la fréquence (mais ca reste honorablement utilisable pour de la bureautique et du web sans trop de flash). Le ventillateur est beaucoup trop petit et de ce fait beaucoup trop bruyant, même si il est possible de fixer un ventillo plus gros comme vu sur le site, ce restera toujours un ventilo petit avec une attache émetrice de vibration, là  encore, l’usage noize-less est franchement limite. Autre point désagréable : la connectique USB 2.5mm non fournie et difficile à  trouver qui vous prive des ports usb en front-pannel (ce qui ne me genait pas lorsque l’usb ne fonctionnait pas, mais qui maintenant me trouble plus).

Pour ces raisons, j’ai décidé, après 18 moi d’utilisation quotidienne, de changer la solution pour me baser sur une carte à  base d’ATOM – nvidia – ION à  1.6GHz mono-core. J’ai eu l’occasion de tester un bi-core à  1.3Ghz qui n’était pas mal, donc à  voir pour cette solution qui me semble acceptable et qui, surtout, est une solution avec bloc alim + carte mère sans le moindre ventilateur ! Donc cette fois, le zero dB est garanti … reste à  voir la compatibilité Linux et la performance … Vous l’imaginez, tout ceci sera dans les colonnes de ce blog dans les semaines à  venir ! A bientot pour de nouvelles aventures fan-less avec peut être une petite surprise à  la clef !

Posted in Silent Computing | Leave a comment

Bilan à 8 mois

Un bref bilan de l’utilisation de cette machine après 8 mois… Je suis plutôt satisfait, même si je dois avouer que je me satisfait de peu …

Coté bruit, rien à  redire, l’objectif est atteint, même avec une alim refroidie par air (suite à  mes déboire avec la fanless) la machine est très silencieuse. Elle est à  0 db ou presque hors utilisation et en utilisation, son bruit varie selon la température, dans une plage raisonnable. Coté stabilité, c’est correct, la machine plante un peu plus que mon PC précédent, je n’ai pas trop investigué là  dessus, son usage n’est pas celui d’un serveur et des éléments comme les drivers video me semble plus en cause que le coeur du système. Par ailleurs, l’usage de RAM fs pour /tmp par exemple est aussi une cause de crash à  prendre en compte et à  accepter. Bref, là  dessus c’est ok. Là  ou je suis moins satisfait, c’est pour ce qui touche aux drivers sous Linux, je me bas avec des soucis autour de la détection des périphériques et je dois dire que pour l’instant, il m’est impossible de graver un CD ou même de charger automatiquement une clef USB sans passer par la ligne de commande… La source du problème n’est pas claire, j’attends donc une mise à  jour de noyau qui pourrait régler ce genre d’ennuis ainsi qu’un peu de temps pour faire des essais. Ce que je regrette par conséquent, est la petitesse de la communauté utilisant la carte epia sn 18000 ; il faut donc chercher par soit-même !

Bilan donc positif à  mon sens, mais beaucoup plus compliqué qu’un système classique.

Posted in Silent Computing | Leave a comment

Calfeutrage de boîtier et nouveau ventilateur

Comme je l’ai évoqué, j’ai complété la solution par un calfeutrage du boîtier : la carte mère, si petite dans ce grand boîtier provoquait l’effet d’un appartement vide dans lequel on emménage – la raisonnance ! J’ai donc voulu testé l’effet d’une mousse isophonique que j’ai trouvé sans mal sur internet chez look-pc sous la forme suivante :

Il s’agit de 4 planche de mousses autocollantes à  découper soi-même au format du boîtier. Il est dit que c’est suffisant pour un grand tour … pour ma part je n’en ai consommé que la moitié. Pour le résultat suivant:

Je ne sais pas trop comment qualifier le résultat, d’autant que ma solution est déjà  très très silencieuse, mais ce qui est sûr c’est que les variations de bruits qui trahissaient les accélérations des ventilateurs sont devenues insensibles. Je peux donc en conclure que l’apport est positif, sans être vraiment à  même de le quantifier. Etant donné qu’il me reste la moitié de la boite à  disposition, je ferai un essai sur une de mes machines bien bruyantes de mon placard à  serveurs.

Dans le même temps, j’ai commandé un ventilateur de 120mm annoncé pour 8db :

La livraison est cette fois complète avec visserie + attaches plastiques anti-vibration et multiples connectiques d’alimentation… Coté bruit, rien à  redire, c’est vraiment silencieux … par contre le souffle est loin de d’atteindre le niveau de l’ancien modèle … en même temps, il n’y a pas de mystère… Au final, c’est une bonne solution qui permet un faible ventilation très silencieuse mais suffisante pour abaisse la température.

Posted in Silent Computing | Leave a comment

Carte vidéo MSI HD 2600 Pro fanless et rotation du grille paim

On m’en avait parlé, mais je n’avais pas osé le faire alors que j’espérai de cette carte un bon résultat. Suite à  tous mes débouars, je me suis permis quelques manipulations qui pourraient lui être dommageables. Le but était de déplacer l’énorme radiateur, tout d’abord pour qu’il passe plus loin des barrettes de SDRAM. Cette opération se fait sans le moindre mal en forçant légèrement sur les caloduques en cuivre pour les pliers différemment.
Cette manip ayant bien fonctionné, j’ai poussé jusqu’à  positionner le radiateur à  90% ce qui permet de l’éloigner au maximum de la carte mère, mais aussi de le positionner juste devant le ventilateur du boîtier. J’airai souhaité y ajouter 180° de plus pour l’envoyer de l’autre coté, mais cette manip ne me semble pas possible, sans outils tout du moins. Le résultat à  90° est pas mal ; voici les photos :

Posted in Silent Computing | Leave a comment

2 jours que ca tourne !!

Bon, ben après deux jours de fonctionnement sans problème technique, ni reboot intempestif, je peux dire que je suis content de ma configuration. Le niveau de bruit est nickel, la performance tout à  fait correcte et compiz … top !

Tout ne s’arrête pas là  pour le site pour autant … arrivent bientôt des mousse isophonique pour la tour (ça résonne un peu comme dans une pièce vide dans le bousin !) ainsi qu’un ventillo de boîtier (120mm) sensé être très silencieux (8db) ….

Juste pour dire : Faut pas désespérer !

Posted in Silent Computing | Leave a comment